A Propos

 twitter.png

               

MAMA Vegamiam,  c’est quoi ? 

Un Univers de gourmandise et de bienveillance qui a pour but de donner à découvrir et déguster une cuisine vivante et végétale, une alimentation saine, surprenante, gourmande et attachante .

C’est aussi le reflet d’un mode de vie et de consommer qui participe à un fonctionnement plus juste de notre société, au soutien des cultures agricoles biologiques à taille humaine et toute initiative écologique respectueuse de la biodiversité et de la Terre.

Un Blog, des recettes, des ateliers cuisine, des conférences, des activités de développement personnel, des reportages au service d’un idéal plus global : Améliorer la santé des êtres humains, respecter le droit des animaux à la vie, protéger la planète et son environnement et cultiver l’harmonie entre nature et culture, pour un monde ( osons le dire sans trembler de mièvrerie) MEILLEUR, AMOUREUX, SOURIANT. En sommes, MAMA Vegamiam est une bouffée d’oxygène et de bonne bouffe bienveillante « crueltyfree » au présent , un reflet inspirant pour l’avenir d’un monde plus doux, tant pour le veau séparé injustement de sa maman que pour l’agriculteur épuisé et endetté, tant pour l’étudiant en devenir, l’apprenti, l’enfant , l’homme , la femme, le retraité , l’arrière grand-mère, que pour la Terre qui nous accueille . Que ce soit côté cuisine, côté boissons, côté activités Zen ( MAMA Vegazen), côté épicerie vrac ( MAMA Vegahome) , plonger dans l’univers de MAMA Vegamiam par une de ces portes, c’est se faire le complice d’une vision utopiste de la vie , mais bien réelle, portant le germe d’une société plus heureuse, plus apaisée , en bonne santé et en harmonie avec l’ensemble du vivant .

MAMA Vegamiam, ça veut dire quoi  ?

MAMA, c’est la mère. Mais quelle mère ? D’abord celle qui appartient à tous les êtres vivants, la Terre nourricière. Celle qui ne cesse d’engendrer la vie et faire don de ses ressources à ceux qui l’habitent.  Une puissance du féminin sacré, aimante, compassionnelle, réceptacle en perpétuelle créativité, présente en chacune des femmes, mère ou non, épanouie ou en dormance pour celles qui ont perdu ce lien avec cette nature sauvage innée.  La Mama concerne aussi les hommes, sensés aussi accueillir pleinement cette grâcieuse part de féminin en eux, la cultiver et l’aimer pour trouver un certain équilibre masculin/féminin dans leur personnalité.

La MAMA, c’est aussi une conception de la mère idéale, parfaite dans ses  fragilités et ses imperfections justement. Elle a cette volonté inscrite au fond d’elle de protéger, choisir le meilleur, et faire de son mieux pour maintenir l’équilibre et la paix dans sa famille et en elle. La Mama idéale, c’est donc celle qui prend soin de son corps, qui apprend à s’aimer d’abord malgré ses zones d’ombres, pour mieux aimer ses proches, surmonter plus facilement les défis quotidiens inhérents à une vie oú l’on ne , et avoir confiance en elle.

Oui, la  MAMA est une force de vie et sa cuisine est à son image : vivante, naturelle, instinctive, simple, protectrice, créative, harmonieuse, gourmande,  joyeuse, généreuse et engagéeSon alimentation est donc exclusivement végétale, souvent crue, ou très peu cuite, biologique, en harmonie avec les cycles de la nature et des saisons, et le plus possible locale.

La MAMA est assez ingénieuse pour s’accorder du plaisir, des plaisirs,  et régaler les siens sans culpabilité, consciente ou inconsciente, grâce à une nourriture saine, sans recours à l’exploitation animale, ni se rendre complice d’une agriculture qui empoisonne la terre, épuise ses ressources et détruit l’environnement . Elle sait combien la vie est sacrée (et parfois sacrément douloureuse à donner ) pour ne pas enlever celle des autres êtres sentiants à des fins égoïstes. Elle sait aussi que la nourriture est un don précieux, trop rare à certains endroits de la planète pour la voler aux autres, notamment quand elle est confisquée, importée pour nourrir le bétail et cause principale de la faim dans le monde.

Vegamiam :  C’est le diminutif du mot Vegan croqué par l’expression « miam » !

Autrement dit, lc’est faire le choix d’une vie cohérente avec une alimentation éthique, s’engager via son assiette pour le respect de la vie animale, mais c’est aussi un festin de tous les jours pour les yeux , pour les papilles, pour l’épanouissement du corps et de l’esprit, tant le règne du végétal est bienfaisantriche et varié.

Suis-je vraiment Vegan pour autant ? Je me qualifierai honnêtement de végétalienne à temps plein, végétarienne de temps à autre, quand l’envie d’une Margarita ou d’un gratin dauphinois partagé avec des amis est plus forte que toute la conscience du mal qu’il peut y avoir derrière une Mozzarella. Avec le temps j’ai appris à accepter le compromis et la relativité du bien et du mal, quand la charge affective liée à un plat de l’enfance entourée des gens qu’on aime l’emporte sur la tension liée à une potentielle frustration . J’avoue quand même, la phase de digestion et de récup le lendemain est plus lourde car le corps s’est purifié à force d’une alimentation saine . Il est donc plus sensible et vous fait remarquer plus fortement l’aspect acidifiant et dégénératif d’un aliment . Les écarts pour la part s’arrêtent au fromage et aux plats composés de gluten, je ne mange plus du tout de chaire animale, l’effluve d’un barbecue qui cuit m’est vraiment désagréable alors que j’adorais cette odeur à l’humeur festive auparavant .

Le mode de vie Vegan qui est une éthique allant au delà de l’alimentation ( vêtements, maquillage etc ) est respectable et bravo a celles et ceux qui tracent ce chemin au delà de l’assiette . J’y tends naturellement pour le cuir, le maquillage, car ma peau les rejette puisque mon cœur sait ce qu’il y a derrière .

J’ai passé la phase de donneuse de leçon, d’indignation et je me sens vraiment en paix ( ce qui est important quand on cuisine ) en ayant conscience que chaque personne suit son chemin de vie et son évolution personnelle, y compris dans son rapport à la nourriture et aux autres êtres sentiants . Au risque d’heurter certains vegans de l’extrême que j’ai pu lire très agressifs à l’égard des « seulement végétariens  » dans des groupes Facebook, je n’ai pas de problème avec la tonte des moutons quand elle est faite dans des exploitations à taille humaine ni avec les personnes qui ont des poules à la maison, un compost, et se nourrissent de leurs œufs, même si je connais les arguments liés à l’exploitation de l’animal à son insu derrière cet acte .

En fait, il me semble que la cohabitation entre l’homme et l’animal peut être harmonieuse sans être vecteur d’exploitation, surtout industrielle, créant de la souffrance gratuite. Mais je suis certaines d’une chose pour être passée par cette phase : tenir des discours culpabilisant est contre productif . Ce n’est pas en braquant un amateur de viande qu’on provoquera en lui le déclic de réduire sa consommation bovine, et vous chers vegans qui me lisez en ce moment même , je sais bien que vous êtes souvent titillés voir persécutés par ces derniers dans vos choix éthiques même si certains d’entre vous restent discrets à ce sujet.

Ma cuisine végétale vise à régaler tout le monde ( du pranique piégé par mon irrésistible tarte crue au citron à l’omnivore bluffé par un burger 100% végétal ) . Elle améliore la santé des gens tout en évitant qu’on ôte la vie à des animaux , elle respecte mieux la nature, le cercle est vertueux, peu importe la raison ou l’émotion qui nous attire vers cette cuisine, on avance vers ce monde plus joyeux et plus harmonieux !!

Mama Vegamiam est donc une révolution intérieure avant tout, avec la prétention ou le rêve de résoudre des enjeux globaux à travers des actions individuelles simples et agréables au corps et à l’esprit . Un moyen d’accès à un bonheur authentique cultivé au quotidien grâce à une cuisine saine, plus éthique et gourmande, en accord avec les lois de la félicité.

  Mama Vegamiam, un lieu d’inspiration, d’échange et de partage pour :

  • Celles et ceux qui souhaitent se familiariser, développer leur créativité, se surprendre positivement dans l’aventure de la cuisine végétale . Puiser et expérimenter des délicieuses recettes de Raw food (crusine), de cuisine « healthy », inspirée des saveurs du monde entier et revisitées à l’infini. Découvrir de nouvelles astuces, pour concilier bien manger et vie active, notamment en apprenant à s’organiser et gagner du temps en cuisine .
  • Les femmes, les mères qui possèdent une graine de Mama vegamiam au fond d’elles et  souhaitent accéder à la meilleur version d’elles même en s’offrant l’élixir et les habitudes nécessaires pour grandir et rayonner dans le monde, à la manière d’une magnifique plante épanouie et sereine.
  • Celles qui sentent un besoin profond de renouer avec la Terre, s’ancrer en elle, se sentir soutenues, portées et impulsées par son énergie subtile vertueuse, en cuisinant avec des aliments biologiques, frais, et le moins possible dénaturés.
  • Les PAPAs Vegamiam biensûr ! Ces conjoints, maris, partenaires qui apprécient prendre les rennes de la cuisine, autant, voir davantage que leur femme.
  • Les parents qui souhaitent éduquer leur(s) enfant(s) en commençant par élever la qualité de l’alimentation qu’ils absorbent tous les jours dans leur corps en plein croissance. Soutenir, garantir à leur progéniture une cuisine à la fois délicieuse, joyeuse, éthique et diététique qui les soutiennent dans le développement et le potentiel de leur être, en soif d’apprentissage et d’élévation.
  • Les célibataires, épicuriens qui souhaitent cultiver l’amour propre , l’estime de soi pour mieux prendre soin des autres et attirer à eux l’énergie de l’amour et la créativité sous toutes ses formes.
  • Les plus jeunes, les enfants en soif d’apprendre à réaliser des recettes gourmandes, faciles, amusantes et en harmonie avec le vivant.
  • Ceux et celles qui ont compris que leur bien être, la paix intérieure, celle au sein de leur famille et dans le monde commence par une révolution dans l’assiette.
  • Ceux qui ont pris conscience qu’une alimentation empoisonnée par des pesticides, carnée, trop riche en féculents, industrielle et  acidifiante, est un terrain de jeu propice aux allergies, aux maladie auto-immunes et dégénératives, à la plupart des cancer et qui ont l’intention de s’en protéger afin de jouir de leur proche et de la vie le plus longtemps et dans les meilleures conditions physiques possibles.
  • Ceux et celles qui n’y croient pas tellement, mais qui n’ont rien à perdre en tentant cette aventure culino-révolutionnaire !

 MAMA Vegamiam c’est aussi : 

Des clés de compréhension du fonctionnement du corps, des informations sur la nutrition et les médecines préventives naturelles.

Des rencontres avec des passionnés de la cuisine végétale, sauvage , crue, des professionnels de la santé et du bien-être, des personnes ayant fait les choix de changer d’alimentation en se tournant vers le végétal , des hommes et des femmes qui cultivent la Terre avec respect et tout ceux qui s’activent ingénieusement, écologiquement, amoureusement pour rendre ce monde plus beau et vibrant.

Des ateliers de pâtisserie crue, vegan, souvent sans gluten ou à base de farine anciennes, pour petits et grands, parents et enfants. Ludiques, pédagogiques, utlracolorés naturellement, et faciles à refaire chez soi .

Les Ateliers ont lieu à domicile, dans les écoles, sur les marchés, partout en France, en Suisse, spontanément ou à la demande.

Des reportages et des bonnes adresses « Veggie Friendly », pour bien manger à l’extérieur de chez soi, partout en France et dans le monde, quand MAMA Vegamiam part en voyage !

Une lucarne ouverte sur la vie d’une femme et jeune mère, créatrice de MAMA Vegamiam et passionnée de cuisine, dont le changement d’alimentation a tout changé dans sa vie et en elle..always in Progress biensûr, pas besoin d’être parfait pour ressentir la joie profonde d’être et d’avancer progressivement de transformation en transformation .

Une porte ouverte sur des  activités en dehors de la cuisine comme la méditation, le Qi Gong, le Yoga, le Shiatsu, le Do In et tout ce qui contribue à libérer et faire circuler les énergies du corps, à surmonter plus sereinement les défis du quotidien, à manger en pleine conscience

Enfin, Mama Vegamiam, c’est; et sera toujours la reconnaissance en l’Unicité, l’interdépendance des êtres, et de la nature. Mais aussi la conscience que chaque personne est unique, chaque être possède son propre chemin de vie à trouver, à comprendre et à embrasser.  En ce sens, il appartient à chacun d’adapter recettes et conseils selon son instinct et son chemin personnel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s